mercredi 1 février 2012

En attendant la fin ...

Ce matin en allant au travail, je suis interpellée par cette chanson qui passe a la radio  ..car elle parlait de Dieu ( surprenant un tel texte sur les ondes ...)  ..Un premier pas ...vers la vérité



Tous les clips Matt Pokora

On se retourne vers Dieu
Quand ça tourne mal
Quand le ciel s'écroule
sur nos p'tites étoiles
On se sent si seul
Quand le train déraille

De la pluie dans mes yeux
Quand l'espoir détale
Quand je vois Maman
Perdre ses pétales
On s'en remet a Dieu
Sur son lit d'hôpital

Je perd l'équilibre
Sur mon triste manège
sous le soleil d'été
Je vois tomber la neige
On n'se moque plus de Dieu
Quand les peines nous assiègent

Refrain:
Il y a des jours comme ça
Où rien ne va
Enfermé dans ton mal-être
Quand les anges pleurent
Au bord de ta fenêtre

Il y a des jours comme ça
Où rien ne va
A s'en torturer la tête
Si l'espoir meurt
Pourra t-il renaître?

Regarde moi brûler
Quand s'éteint la lumière
Écoute moi crier
Aux portes de l'enfer
Regarde moi tomber
Sans plus personne derrière
Redevenir poussière

On s'en remet a Dieu
Quand la roue a tourné
Les amis t'oublient
comme une chanson d'été
L'amour lui aussi
S'endort sur ses regrets

On se retourne vers Dieu
Quand on descend l'échelle
Car l'argent c'est bien
Mais c'est pas éternel
On ne fera pas long feu
Si on ne vole qu'avec une aile

Refrain:
Il y a des jours comme ça
Où rien ne va
Enfermé dans ton mal-être
Quand les anges pleurent
Au bord de ta fenêtre

Il y a des jours comme ça
Où rien ne va
A s'en torturer la tête
Si l'espoir meurt
Pourra t-il renaître?

Regarde moi brûler
Quand s'éteint la lumière
Écoute moi crier
Aux portes de l'enfer
Regarde moi tomber
Sans plus personne derrière
Redevenir poussière

C'est la lumière ou le noir
L'amour ou la gloire
La défaite, la victoire
Soit tu gagnes, soit tu foires

On veut juste s'évader
S'enfuir de nos cauchemards
J'veux pas rater ma vie
Rater mon train, toucher l'infini

Comme si j'mourrais demain
J'veux pas qu'tu m'oublies
au comptoire des chagrins
En attendant la fin

3 commentaires:

Mírian Mondon a dit…

Impressionante as palavras dessa canção, raro de se ver hoje em dia, é preciso coragem para admitir os proprios medos e a necessidade de Deus...
Ainda não ouvi a melodia porque jean louis esta vendo um filme. Depois volto para ouvir.
Bisous

Caroline a dit…

si c'est bien Mpokora ....que je reconnais là , c'est étonnant , c'est le beau gosse qui cultive son corps ....bein finalement aussi son esprit ...
tant mieux ...rien n'est jamais définitif dans nos vies ...

louanchi a dit…

lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les
quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi) Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net